Je répète l’exercice du Follow Friday et j’explique pourquoi. 1- Je vous conseille fortement de vous référer à mon billet FF précédent qui explique, le pourquoi du comment. 2- Pourquoi faire un FF? Simplement, parce qu’il permet de faire découvrir des personnes que l’on juge pertinentes et intéressantes à son réseau. De plus, un bon FF à des bonnes personnes permet de renforcer son propre réseau, car un FF montre que l’on s’intéresse à la personne FFé.
Pour mon deuxième FF sur mon blogue, je vous propose de suivre le gourou du chialage (selon Carl Charest):

Laurent Lasalle

avatar,Laurent,Lasalle,Twitter,podcast,blog,blogging

Pourquoi? Eh bien, car Laurent n’a pas sa langue dans sa poche et pas dans son portefeuille. Selon la plupart des gens, il est chialeux et ne fait que dire le contraire de la masse. Il faut voir plus loin que le bout de son nez…

Laurent est, oui un peu chialeux, mais il est plus un sens critique surdéveloppé. Il anime une timeline comme un pro. C’est un web designer vraiment cool, surtout son layout pour son podcast musical : Headphone Required1. Il a aussi un autre podcast et blogue : Mes paroles s’envolent, où il fait des « entrevues » avec des personnes branchées web et médias sociaux, et il parle de tout et de rien. Il a une manière d’écrire qui est tout à fait amusante et captivante.
Ce qu’il faut en retenir, c’est que Laurent est un critique de la vie et de la masse et un excellent producteur de contenu.

1- J’ai mis au test mon prof de web, et il n’a pas réussi à savoir comment faire l’effet de scroll et changement du thème!

Publicités

Mini, mais géant

27 octobre 2010

Un petit tour sur le très apprécié blog de Fubiz, pour voir une vidéo de tilt-shift. L’effet qu’on rajoute avec le très cher ordinateur, qui donne l’impression que ce qui est filmé est gros comme un bloc LEGO, alors qu’il est de la taille d’un dix roues. C’est un effet photo et vidéo plus que captivant, car il intrigue chaque fois qu’on le voit quelque part.

Sam O’Hare est le réalisateur de ses deux vidéos en tilt-shift. Sur les commentaires de ses vidéos, il explique comment il s’y prend pour donner cette impression de miniature. En bref, c’est une lentille Tilt-Shift et il joue avec la profondeur de champ.
Pour en savoir plus, ou pour en faire, Sam O’Hare a participé à une entrevue, où il explique plus en approfondi, sa technique toute spéciale.

Petite vidéo de geek déniché sur YouTube.
La réalisation des effets présentés n’est pas réellement nouvelle, c’est juste l’utilisation du iPad comme image support qui change. Les premières vidéos de ce type utilisaient une feuille de papier et un acétate pour créer l’effet d’animation. Utiliser le buzz du iPad pour se promouvoir, voilà une belle initiative!

En googlant : How to make sheet animation; j’ai trouvé une superbe vidéo qui explique très clairement et efficacement comment faire sa propre animation papier, vive Google.
Un jour, quand je vais trouver le temps, je vous fais un tuto en français!

En anglais seulement : Analog Animation Tutorial par Paul Overton

Des jolies calepins gardiens du temps, par Wonjune Song, sur Fubiz.

Photobucket

Photobucket

Une horloge intégrée dans le calepin, quoi de mieux pour garder la notion de temps avec soi. Un horaire du temps avec ses notes, c’est exactement ce que Wonjune Song propose avec son calepin très astucieux.

D’ailleurs, cela me fait réfléchir à la notion de temps. Le temps et la seule chose qui dure et perdure, tout le reste à une fin. Le temps est une chose qui va régulièrement, mais de notre point de vue, il s’écoule à différente vitesse.
Le fait de jumeler le concept de temps et des notes est un puissant concept. Prendre les notes (éphémères) sur le temps (infini) est une manière de garder ses mémoires éternellement avec le temps. Se fier sur le temps pour la gestion de ses affaires, c’est une entreprise très risquée. Tout comme essayer de contrôler le temps pour nos affaires, ça ne dure qu’un court temps…
Bref, le temps est un ami-ennemi.

Photobucket
Woooow, je me relis et je philosophe un peu trop à mon goût! Les jolis calepins sont offerts dans quatre belles couleurs. ConnectDesign, pour vous les procurer à 17$.

Le FF est très controversé sur Twitter, pas à la manière d’un scandale… quand même!

Je vais commencer par expliquer un FF. Le Follow Friday est une initiative de Micah Baldwin, c’est un événement Twitter qui sert à suggérer des personnes que vous trouvez intéressantes à suivre. Je ne vais pas m’étendre sur la description, car il y a déjà un billet qui l’explique très clairement.

Mais depuis déjà un moment, les utilisateurs critiquent un peu le FF. Ils critiquent surtout la perte de la valeur du FF et donc il y en a beaucoup moins. Le FF a été une « mode twittienne » très en vogue plus tôt (je ne peux pas dire de date, car c’était avant mon arrivée sur Twitter).
Mon hypothèse, c’est que le FF a tellement été popularisé et surutilisé, que maintenant on le délaisse. On le délaisse, car la plupart des gens font des FF sans rien dire; et on se demande pourquoi je devrais suivre telles ou telles personnes.

Je ne tente pas de réinventer la roue, mais simplement y rajouter une goute d’huile. Comment? Simplement en expliquant pourquoi vous devriez suivre une telle personne.

Ce vendredi je vous propose de suivre M. Harper!

Photobucket

Frédéric Harper est un vrai geek. Un passionné de web, de podcast, de blog, de gaming. Il est un des fondateurs de Geekfest Montréal.
En plus d’être un geek à temps plein, je l’apprécie pour sa très grande humanité…humain…huminisation…ça là! Il tient deux podcast qui visent le grand public, mais qui ne parlent pas ou peu de lui, il renvoie l’attention sur son entourage : We are Geek et Portrait de blogueur.

Voilà, pourquoi vous devriez suivre Frédéric.

Carte typographique

21 octobre 2010

Le travail du designer Andy Wooddruff et d’Axis Maps, un article trouvé sur Fubiz.

Photobucket

Photobucket

C’est quoi? C’est un défi typographique! Mais encore? C’est une superbe réalisation typographique. La réplique exacte de la carte de la ville de Chicago et Boston, faite en caractères et mots. C’est un travail d’artiste et de perfectionniste poussé à l’extrême. Car il faut voir la carte réelle, se fier à celle-ci et la reproduire avec des éléments non droits, tels des beaux vecteurs de cartes traditionnelles.

Si vous remarquez bien, chaque espace de couleurs est formé de caractères typographiques. Le tout petit espace vert de la forêt… moi je suis vraiment impressionné!

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Le geek (suite)

19 octobre 2010

De plus en plus, je vois des gens qui décrivent leur manière de voir un geek. Avec joie, je constate que je ne suis pas le seul dans mon coin qui pense qu’un geek n’est pas un rat de sous-sol!

Loin de cette idée erronée, je vous réfère à mon premier billet qui décrit un geek selon moi-même. Mais tout dernièrement, je suis tombé sur un autre billet qui définit un geek, par Sh33va.

Ce qui m’a accroché plus particulièrement, c’est l’image qu’elle a mise en lien.
Tentez de découvrir votre catégorie de geek ?

 

Photobucket

Cette illustration est le fruit d’un rescesment fait en 2007, par myExtraLife. C’est un point que j’avais oubli d’apporter dans mon premier billet: les catégories de geek.
Car un geek est une personne qui a une passion et qui est en communauté pour partager cette passion. Or, il y a une multitude de passions geek. Sur cette illustration, il y en a 56, mais on peut en rajouter plusieurs autres.

Si vous êtes intéressés à en savoir plus sur les geeks, je vous recommande Wikipedia. Oui oui, car c’est un article monté par des geeks et très communautaire, donc assez complet.

Gateau de Earl Grey

13 octobre 2010

Photobucket

Projet de packaging de thé trouvé sur The Die Line, pour la compagnie Gateau, par la compagnie suédoise Moonday. Gateau, qui est un distributeur pour Earl Gray, a « re-designé » le packaging de ses boîtes de thé. Je trouve que c’est un bel équilibre entre le classique et la modernité. Chaque élément est soit moderne, soit classique et c’est à parts égales. La fonte scripte, l’épuration par le noir, et les informations centrées forme le côté plus classique. Le carton, le die cut, l’encre métallique et la fonte bâton utilisé.

Le carton fait plus moderne, c’est une matière plus récente comparée à la boîte de métal plus ancienne, mais le côté plus ancien se fait ressentir dans la texture du papier. L’épuration par le noir est aussi très moderne, mais la disposition centrée du texte sur côté informatif rappelle plus le classique. Ce qui accroche le plus de ce design, est la découpe qui montre le produit, MAIS surtout l’encre métallique utilisée pour le texte. Ces deux points forts sont plus modernes et c’est la principale raison qui rend la boîte de thé extrêmement belle et vendeuse.

Photobucket

Photobucket

La passion de l’encre

12 octobre 2010

Relaxé? Il faut avouer que c’est relaxant de voir une grosse masse informe se faire malaxer au son d’une musique classique!

Ce vidéo me fait réfléchire sur l’origine d’un concept imprimmé : l’encre. Chaques pingments de couleur est mixés au véhicule, formant ainsi l’encre qui sera usinée et roulée à travers les rouleaux pour la rendre la plus lisse et parfaite pour les imprimmeurs. Puis les imprimmeurs reçoivent l’encre qui servira à mettre sur papier les idées en tête des designers.

C’est comme le cycle des idées : au début ça commence avec une bonne recherche et des éléments visuels inspirants. Mixer le tout pour donner une tonne d’idées près à être passé à la passoire de la réalisation. On essaye les idées les plus prometteuse pour évoluer en concept. Des concepts, il reste encore les moins bon qui sont éliminés, ils nous reste alors quelques concepts poussés en maquettes pour voir leur efficacité. Après toutes ses étapes crutiales, on arrive enfin avec UN projet final qui ira chez l’imprimmeur!

L’amour pour le papier

6 octobre 2010

L'amour pour le papier

Un article que j’ai trouvé sur The Die Line, nous montrais un projet réalisé par LA Graphic Design, un studio de design à Copenhag. Ce studio a produit une série de petit calepin de note intitulé: LA amour pour le papier. C’est un calepin qui utilise du papier de haute qualité, mais à la fois écolo.  Produit en trois couleurs différentes, il représente bien la nouvelle avenue que le design imprimer vise de plus en plus.

L'amour pour le papier

C’est une tendance de plus en plus demander par les clients et qui est plus abordable. Le papier écologique/recycler/réutilisé ne se limite pas qu’au papier kraft. Ce n’est plus juste pour les projets qui veulent paraître écolo, mais pour tous graphistes ou clients du graphiste qui a une moindre conscience environnementale.

L'amour pour le papier

%d blogueurs aiment cette page :