Habillage de vin simpliste

1 septembre 2012


Justin Lortie

Sylvain Allard est professeur en design graphique à l’UQAM. Il donne un cours de Packaging et annuellement, il donne un défi à ces étudiants: habiller une bouteille de vin à partir d’une seule feuille de papier. Couper, coller, plier, embosser, mais pas d’imprimer.

Quatre différents thèmes ont été explorés pour l’habillage de la bouteille de vin. Le mariage, l’hiver, l’approche narrative et style libre. Il est de voir la feuille de papier bidimensionnelle, devenir un objet tridimensionnel. Les jeux d’ombres et lumières deviennent très important. En fait, ils ne sont pas plus important que d’habitude, mais l’absence du visuel sur l’étiquette attire notre attention plus particulièrement sur la forme des ombres créées par la forme du papier manipulé.

Pour cet exercice de création pure, les étudiants n’avaient pas à se soucier de la problématique du transport, de la mise en marché et de la manutention.


Selva Balasingam


Pierre-Luc Desharnais


Jessika Brunner-Gnass


Mia Chkaibane


Valérie Trépanier


Nadine Brunet


Claude Dallaire


Geneviève Gagnon


Aleksandra Krakowiak


Claudie Grenier-Côté


Nadine Sigouin-Cantin


Mélissa Pilon


Jean-Maxime Landry


Geneviève Gagnon


Maude Prince-Lescarbeau


Ophélie Otou

Via quatre billets de Packaging UQAM
1 2 3 4

Publicités

Bon, ça l’air que faire un post par jour c’est trop pour moi. Pas grave, est-ce que vous êtes beaucoup à me lire? Non et ce blogue c’est chez moi, alors je fais ce que je veux.

Album LUMINATA

Mehdi Cayenne Club, un groupe montréalais, qui chante pas mal en français et un peu en anglais. Oh, je sais bien que j’ai dit que je n’aimais pas les chansons bilingues, mais là je fais une exception. Écoutez ça, ça en vaut la peine!

%d blogueurs aiment cette page :